Articles

La lecture de Patrick.S: "La paqueline" de Isabelle Dequesnois, la vengeance d'une mère.

Image
En 1798,  Pâqueline est préoccupée par le procès de son fils Victor, qui lui vaut une réputation ignominieuse. Réfugiée chez lui, qui a fait fortune de son métier  d'embaumeur et de trafics d'organes, exaspérée, elle accouche d'une idée diabolique : elle va lui jeter au visage les secrets dramatiques de son enfance, en couvrant  les murs de ses écritures. Et ira jusqu'à le dépouiller de ses richesses... Mais quelle est cette femme, qui suscite le dégoût, autant que l'éclat de rire et l'émotion ? On suit sa vie tumultueuse et pleine de rebondissements, ses joies, ses amours, ses tristesses, auprès d'une mère hors du commun, dans une société très colorée. L'avis du Délirien:   ❤❤❤ Enormémént de plaisir à lire cet ouvrage plein de truculence, d'images rabelaisiennes, de références historiques sur le PARIS et la Normandie du XVIIIème siècle, le tout décrit avec un humour caustique et un ton très original. Le style est enjoué, coloré, et très imagé. Il fa

la lecture de Christophe.B et Yves.C: " La Compagnie " de Robert Littell : les dessous de l'histoire....

Image
Cycle: les romans historiques Un grand et gros (plus de 1200 pages !) roman dans un genre inclassable, entre roman historique, thriller politique, ouvrage de fiction.  Robert Littell, un peu à la manière d’un John Le Carré, s’y entend à merveille pour orchestrer de manière assez magistrale des histoires qui font la grande Histoire.  C’est un demi-siècle de guerre froide qui nous est proposé, mêlant fiction et réalité (ce qui est honnêtement parfois déroutant pour le lecteur). Les guerres sans merci que se livrent la CIA et le KGB sont impressionnantes: on parle de manipulation, d’exfiltration, d’agents doubles, de corruption, de manipulations, de billard à trois bandes.  Les amateurs d’échecs se régaleront (et parfois se perdront un peu) avec des tactiques, des stratégies plus ou moins avouées dans un monde souterrain, celui de l’espionnage et du renseignement, dans lequel on combat l’ennemi davantage avec sa tête et son intelligence qu’un pistolet à la main. Il y a bien ici ou là quel

La lecture de Martine.R: "La part des flammes" de Gaelle NOHANT: ça va chauffer....

Image
Cycle : Romans historiques "La Part des flammes" , on peut presque dire que c’est un livre d’Histoire basé sur un fait divers : Le 4 mai 1897 un incendie ravage le Bazar de la Charité, rue du Faubourg Saint Honoré à Paris.

La lecture de Mariette.B; Dany.C: "Le siècle des lumières" de Alejo Carpentier...de Cuba aux Antilles en passant par Haïti, Paris...

Image
Cycle: Romans Historiques Ce roman suit le parcours de jeunes havanais, Carlos, sa sœur Sofia et leur cousin Esteban aux prises avec les mouvements politiques et sociaux culturels qui embrasent les Antilles dans le sillage de la révolution française.

La lecture de Sylvette.M; Gisèle.D; Patrick.S; Nelly; Claude.M : "Le chiffre de l'alchimiste de Philip Kerr" ..Money...money..

Image
Cycle: Romans Historiques Le ‘Chiffre de l’alchimiste’ met en avant la société anglaise à la fin du XVIIe siècle, à une période de conflit entre protestants et catholiques, entre anglais et français.

La lecture de Nicole.S; Catherine.L : "Le témoin invisible" de Carmen Posadas... On y perd la tète ...

Image
Cycle: Romans historiques Il vous entraîne de suite dans la Russie du tsar Nicola II, dans l'intimité de la famille Romanov et dans la fureur de la révolution bolchévique. L'histoire est racontée par un vieil homme malade, Léonid Sednev, réfugié à Montevideo. Entre la fatigue, les douleurs et le temps qui file, il rassemble ses souvenirs d'ancien "petit ramoneur" babycakes au palais impérial, petite ombre furtive et témoin invisible des terribles événements ayant conduit au massacre du 17 juillet 1918. Rien n'échappe à son regard, la vie de famille dans un cadre préservé, la symbiose parfaite, l'exubérance des princesses, la fragilité du tsarévitch Alexis, atteint d'hémophilie, la dévotion de l'impératrice Alexandra, l'influence trop prononcée de Raspoutine, son assassinat, la colère du peuple, la guerre contre l'Allemagne, la famine, l'abdication et l'exil...  Ce roman s'inspire donc de faits réels. Seule une personne est sort